Qu’est-ce qu’une fiche de lecture ?bibliotherapeute phobie

Comment et pourquoi l’utiliser ?

Une de mes lectrices m’a laissé un commentaire sur ce blog me demandant un exemple de fiche de lecture…

Elle venait d’écouter le deuxième épisode de mon podcast où je vous explique notamment l’importance de faire le bilan de votre lecture (la 6e étape sur les 7 étapes de la lecture consciente).

Voilà une superbe opportunité de vous proposer un article complet sur l’utilisation d’une fiche de lecture afin de mener à bien le bilan qui fera de votre livre un outil puissant. Je vous explique même les origines orientales de ma méthode (si, si, vous verrez…).

 

Une fiche de lecture est-elle toujours utile ?

Faisons simple, la réponse est non.

Comme vous le verrez plus bas, faire le bilan d’une lecture grâce à l’utilisation d’une fiche permet de rendre conscient le travail intérieur que notre lecture provoque. Cela permet de faire passer certains aspects de notre lecture de notre intellect au coeur de notre être. Cela permet d’ancrer en nous certaines compréhensions / réalisations / idées / résolutions, etc. Mais ce n’est pas utile pour toutes nos lectures.

Quand la fiche de lecture n’est pas nécessaire…

Bien sûr, certains livres n’auront aucun autre but que de vous divertir, vous détendre, et vous faire passer un bon moment. Rien de psychologique, rien de très recherché, ça ne touche pas grand chose en vous, juste un bon livre distrayant. Et c’est génial ! Rien de tel pour décompresser, pour faire retomber le stress, pour revenir dans le moment présent après une dure journée. Ici, le bienfait est évident, nul besoin d’y réfléchir durant des heures ! Le travail profond que permet la fiche de lecture ne sera d’aucune utilité puisqu’il n’y a pas grand chose à travailler.

Dans ce cas, la seule raison d’utiliser une fiche de lecture serait éventuellement de garder une trace de votre lecture, si vous êtes de ceux qui aiment le faire. Elle pourrait se résumer alors à ces points :

  • informations bibliographiques (auteur, titre…)
  • petit résumé de votre cru (pour vous souvenir du sujet si comme moi vous avez une mémoire à trous !)
  • éventuellement donner votre avis en quelques lignes, ou sous forme d’une note, d’un nombre d’étoiles, ou que sais-je (soyez créatifs !)

Ces quelques infos peuvent être notées dans votre agenda, votre bullet journal si vous en tenez un (personnellement j’aime bien cette option, mon carnet préféré est celui de chez Leuchtturm), dans un fichier informatique, etc.

 

Quand la fiche de lecture devient un véritable atout !

Alors, quand la fiche de lecture est-elle utile ?

Chaque fois que le livre va faire travailler quelque chose en vous.

Evidemment, c’est le cas lorsque vous lisez un livre documentaire, informatif (une biographie, un récit de vie) ou de développement personnel sur un sujet qui vous préoccupe. Ou dans le cas où vous lisez un roman qui vous touche profondément, qui travaille au niveau de vos émotions, qui ouvre des portes dans votre esprit. Lorsque votre être profond est remué par votre lecture, il vaut vraiment la peine de la questionner.

Combien de fois avez-vous lu un livre qui vous a ouvert les yeux, vous vous êtes dit “Waouh, c’est vraiment super / intéressant / bouleversant…”, puis vous l’avez refermé et vous êtes passés à autre chose ? C’est dommage, n’est-ce pas ?

Nous sommes très forts pour ne pas faire ce qui va véritablement nous apporter un changement et améliorer notre vie. Probablement parce que le changement fait peur, oui. Parce que cela nous demande de sortir de notre zone de confort, c’est sûr.

Souvent, lorsque nous voulons vraiment que ce changement ait lieu, nous faisons appel à une autre personne (un coach, un thérapeute, un ami) car cette personne nous motive à ne pas laisser tomber et nous pousse vers l’avant. A défaut de bénéficier de cette aide, un outil comme une fiche de lecture peut représenter ce petit coup de pouce qui nous permet de faire un pas supplémentaire. A une condition évidemment : que nous en fassions usage !

 

Méditation analytique

 

Une méditation analytique ? Les origines orientales…

Permettez-moi une petite digression méditative…

Si vous avez eu la curiosité de consulter la page A propos de ce site, vous aurez pu lire que je pratique et enseigne la méditation depuis plus de 15 ans, selon la tradition tibétaine en particulier. Pour vous épargner de longues explications, je vais faire court… Dans la tradition tibétaine, lorsqu’on commence, il y a deux types de méditation de base sur lesquelles s’appuient toutes les autres méthodes de méditation plus avancées :

  • la méditation dite “du repos calme”
  • la méditation analytique ou “de contemplation”

Méditation de l'amour bienveillant

La méditation du repos calme

Cette méditation est la plus connue. Elle consiste à focaliser son attention sur un objet de méditation, comme le souffle par exemple, pour permettre à l’esprit de s’apaiser afin d’être moins perturbé par les pensées. C’est de cette méthode que sont tirées la plupart des approches modernes et laïques de la méditation dont vous pouvez entendre parler actuellement.

Les bienfaits de cette pratique sont immenses ! La bonne nouvelle ? La lecture a des effets similaires ! Je ne vais pas m’étendre sur cela ici car ce n’est pas le sujet de cet article (d’un prochain peut-être, dites-moi en commentaires si cela vous intéresse ?). Mais c’est une des raisons pour laquelle la lecture a un effet antistress et aide à revenir à soi.

 

La méditation analytique

Cette méditation est complémentaire à la méditation du repos calme : elles s’appuient l’une sur l’autre. Si l’esprit n’a pas un minimum de calme, la méditation analytique sera difficile. Et sans la méditation analytique, la méditation du repos calme ne nous permettra pas d’aller bien loin.

Mais qu’est-ce donc ? La méditation analytique consiste à choisir un sujet, un concept, une idée et, comme son nom l’indique, à l’examiner. Il ne s’agit pas de laisser nos pensées partir dans toutes les directions. Nous les focalisons sur ce sujet que nous retournons dans tous les sens dans notre esprit : que veut-il dire pour nous ? sommes nous d’accord avec ou non ? quelle résonance a-t-il dans notre vie ? l’appliquons-nous ? Etc, etc. Le but est d’arriver à une certaine compréhension de ce sujet. Cette compréhension n’est pas définitive, elle peut évoluer. Mais c’est notre compréhension actuelle.

Cet exercice d’analyse permet

  • de rendre conscient un certain nombre de choses qui, sinon, resteraient hors de notre portée consciente. De la même manière que devoir expliquer quelque chose à quelqu’un fait souvent ressortir dans notre discours des points que nous n’étions pas capables d’exprimer auparavant.
  • d’ancrer certaines choses en nous en les établissant au niveau du “coeur”, de notre expérience, au niveau de notre être profond et pas seulement au niveau de la compréhension intellectuelle.
Le résultat ? Ce que nous avons analysé nous habite au lieu de rester une simple information.

C’est cette même dynamique de réflexion que je vous propose d’expérimenter grâce à l’utilisation d’une fiche de lecture. Ce n’est pas une méditation au sens premier du terme, mais suivant la manière dont vous faites l’exercice, cela peut y ressembler !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Qu'est-ce que la bibliothérapie : définition, pratique, bienfaits

 

Comment fonctionne une fiche de lecture

Une fiche de lecture, au sens où je l’entend dans ma méthode de lecture consciente, est donc une sorte de guide d’analyse. Elle jouera le rôle de fil rouge pour nous conduire à intégrer à notre être les résultats de notre lecture.

Je vous proposerai en fin d’article une fiche à télécharger, mais sachez que c’est quelque chose qui peut être très individuel. Nous fonctionnons différemment et avons donc des besoins qui varient. Certaines personnes fonctionnent facilement au niveau du mental, identifient aisément les concepts, mais ont plus de difficulté à prendre conscience du niveau émotionnel. D’autres sont bien plus présentes au niveau émotionnel, mais ont beaucoup de peine à nommer ce qu’elles ressentent et à le comprendre. Chacun devra effectuer un travail au niveau qui lui est le moins naturel.

Notez également que l’écriture est un outil puissant pour faire parler notre être et le fait d’écrire permet d’encore mieux ancrer les informations en nous. Il faudrait un article entier pour parler des bienfaits de l’écriture, mais restons-en là pour cette fois ! Cette trace écrite est quelque chose à laquelle nous pourrons revenir, contrairement à ce qui dépend uniquement de notre mémoire, parfois sélective.

En général, la fiche de lecture est à utiliser en fin de lecture, lorsqu’on referme le livre. Sans trop attendre, sous peine de laisser s’estomper ce qu’il a provoqué en nous. Mais certaines lectures se prêtent également à des réflexions chapitre par chapitre, ou partie par partie (par exemple, le livre de Fabrice Midal dont je vous propose un résumé ici). Votre fiche va comprendre en tout cas les parties suivantes :

  • références bibliographiques (auteur et titre au minimum), date de lecture, type de lecture
  • optionnel mais intéressant (et à remplir avant lecture ) : les raisons pour lesquelles nous avons choisi ce livre
  • notre résumé (qui peut inclure les points marquants pour nous)
  • notre appréciation et pourquoi
  • une partie “analyse”
  • une partie “action”

 

Voyons quelques détails : Fiche de lecture

Notre résumé

Evitez de recopier la 4e de couverture ! L’intérêt ici est d’exprimer votre propre vision du livre. Identifier les points marquants est intéressant car ils vont différer d’une personne à l’autre et sont donc porteurs d’informations pertinentes sur la manière dont nous avons reçu cette lecture.

Notre appréciation

Avons nous apprécié cette lecture ou non ? Et pourquoi ? Qu’est-ce qui nous a plu ou non ? Une lecture qui nous déplaît est aussi informative qu’une lecture que nous avons adorée. En effet, il y a toujours une raison qui fait que quelque chose ne nous plaît pas et identifier cette raison peut nous en dire beaucoup sur nous-mêmes, sur notre caractère, sur notre façon de fonctionner.

Le livre est comme une personne : comprendre pourquoi nous aimons ou non une personne nous en apprend beaucoup sur nous-mêmes.

J’en ai fait l’expérience plusieurs fois avec des romans qui ne m’ont pas plu. En y réfléchissant bien, j’ai pu voir qu’ils touchaient des parties inconfortables de mon être, m’aidant à les identifier. Ou alors, le style ne m’avait pas plu car trop différent (ou trop proche !) du mien, ce qui m’a permis de prendre conscience de certaines de mes tendances. Un petit exemple : je suis quelqu’un de plutôt perfectionniste et même si je laisse moi aussi quelques fautes dans mes articles (vous en avez sûrement vu !), j’ai du mal avec les livres à l’écriture approximative… Mes yeux s’accrochent systématiquement à ce que je pense être une erreur.  En prendre conscience me permet d’identifier cette tendance à l’exigence… Peut-être est-ce un point sur lequel je peux travailler ? 😉

La partie “analyse”

C’est là que nous mettons en application ce dont je vous parlais ci-dessus à propos de la méditation analytique.

En fonction de notre résumé et de notre appréciation, identifions un ou plusieurs sujets que nous aimerions approfondir et réfléchissons-y. Dans cette partie, notons les points clés qui ressorte de notre réflexion et dont nous aimerions nous souvenir.

La partie “action”

Dans cette partie, identifions, grâce à tout le chemin parcouru, un ou plusieurs points que nous aimerions mettre en action. Imaginez que vous êtes votre propre coach et que vous vous donnez la tâche de mettre cela en action dans un délai précis. Ecrivez cela de la manière la plus précise possible afin de ne pas vous laisser trop de possibilités de ne pas le faire.

Par exemple, disons que vous avez des difficultés avec un collègue de travail et que votre lecture vous a permis d’identifier le schéma émotionnel récurrent. Notez quelque chose du genre “Durant la semaine à venir, je vais faire tout mon possible pour être présent-e à cette émotion lorsqu’elle apparait et essayer de réagir différemment.” Ce n’est qu’un exemple… Il peut y avoir mille et une manières de mettre en action ce que vous avez réalisé dans les parties précédentes.

Pour reprendre l’exemple de ma tendance à être exigeante, mon action pourrait être de me retenir avant de faire une remarque à une personne proche et qui a, elle, tendance à se dévaloriser, afin que mon exigence ne renforce pas son manque d’estime de soi.

Le plus important : commencez avec un but modeste pour ne pas vous décourager et traitez-vous avec bienveillance et humour, sans jugement !

 

Se faire accompagner dans ce processus

La méthode que je viens de vous détailler peut être utilisée de deux manières :

Si vous désirez cheminer seul et de manière indépendante, la fiche de lecture est un outil qui vous permettra de cadrer votre lecture et d’en retirer un maximum de bienfaits. A défaut d’avoir une personne extérieure qui vous aide dans ce processus, la partie analytique peut vous permettre de découvrir certaines choses qui, sinon, seraient restées enfouies en vous… Je ne vous cache pas que cela demande une bonne dose de motivation et de persévérance !

Accompagnement en bibliothérapieSe faire accompagner dans ce processus est évidemment la manière la plus constructive de travailler avec vos lectures. Dans la bibliothérapie, la relation avec le bibliothérapeute fait partie intégrante du cheminement. L’effet miroir de l’autre, la motivation qu’on retire de l’interaction, et la richesse de l’échange humain sont de véritables plus ! Dans ce cas, l’usage de la fiche de lecture est une préparation à la discussion avec le bibliothérapeute. Vous arrivez à la rencontre en ayant déjà fait un bout du chemin et l’échange n’en sera que plus fructueux.

Si cela vous parle et que vous avez envie d’expérimenter cette façon d’utiliser la lecture pour prendre soin de vous, je vous propose un accompagnement personnalisé en bibliothérapie où je vous guide de manière précise dans l’utilisation d’une fiche de lecture et vous accompagne dans vos lectures (après vous en avoir proposé certaines si vous le désirez). Pour cela, rendez-vous sur la page Consultations de ce site.

Dans tous les cas, je vous propose de télécharger un exemple de fiche de lecture que vous pourrez modifier selon vos besoins ! Il vous suffit d’inscrire ci-dessous votre prénom et votre adresse email dans ce formulaire :

 

Dites-moi dans les commentaires si vous utilisez une fiche de lecture ? Trouvez-vous cela utile ?

 

Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez télécharger ma méthode complète de lecture consciente en 7 étapes : rendez-vous sur cette page ou remplissez ce formulaire de bas de page :

Partager l'article :