Et voilà le 29e épisode de “C’est lundi, que lisez-vous” ! Plein d’idées de lecture à portée de souris… Pour retrouver les 28 autres épisodes, c’est ici : tous les “C’est lundi”.

Ces derniers temps, je n’ai pas lu énormément… Voici tout de même quelques livres qui m’ont accompagnée !

Revenons à notre “C’est lundi…”

Mais qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un rendez-vous inspiré de “It’s Monday, What are you reading ?” du blog One Person’s Journey Through a World of Books. Chaque lundi, quelques dizaines de blogueurs répondent à trois questions :

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Actuellement, les articles de tous les blogueurs participant à ce mouvement sont récapitulés sur le blog I Believe in Pixie Dust. C’est l’occasion de découvrir des personnes et des livres de tous horizons ! C’est parti :

 

1. Qu’ai-je lu les semaines passées ?

Ce matin-là de Gaëlle Josse : je crois que j’avais été attirée par la phrase de l’auteure inscrite sur la couverture :

“J’ai voulu écrire un livre qui soit comme une main posée sur l’épaule”

…et finalement il s’est avéré bien différent de ce à quoi je m’attendais ! Il s’agit d’un Xe roman mettant en scène une femme victime de burn-out qui finalement retrouve goût à la vie. Bon, il n’a pas été désagréable à lire, loin de là, même si je m’attendais à une histoire plus originale. Probablement que cette “main posée sur l’épaule” s’est faite un peu trop attendre à mon goût.

Résumé : Un matin, Clara s’effondre victime d’un burn-out professionnel. Incapable de se reprendre, elle s’isole et laisse sa vie se déliter implacablement. Ne sachant plus que faire face à sa détresse, son petit ami prend ses distances et elle s’enfonce. Elle tente bien quelques sorties, essaie une séance chez le psy, mais rien ne lui fait reprendre pied. Jusqu’à l’appel de son amie de lycée qui lui propose de venir passer quelques jours dans l’exploitation agricole qu’elle tient avec son mari. La campagne, les deux garçons que Clara emmène faire des sorties auxquelles ils n’ont pas accès d’habitude, la présence de son amie… Petit à petit, le goût de vivre refait surface, jusqu’à ce que son amie lui rappelle son désir d’enseigner le français à l’étranger lorsqu’elles étaient jeunes.

Note positive pour les relations complexes que Clara entretient avec ses parents et son frère, qui mettent un peu de piment dans le récit !

 

J’essaie d’alterner les genres, et je me suis donc attaquée ensuite à un livre de non-fiction qui attendait dans ma pile depuis des lustres : Le bonheur d’aller vers soi de Eve Bertelle. Je reçois parfois des livres de la part de leurs auteurs (c’est le cas de celui-ci), et lorsqu’il est arrivé dans ma boîte aux lettres, je sortais d’une lecture pénible et avortée d’un autre livre de développement personnel également envoyé par son auteur et très peu intéressant… J’ai donc mis longtemps à me décider à lire celui d’Eve, un peu refroidie par ma dernière expérience. Et mal m’en a pris !!! Ce livre, contrairement à tellement d’autres qui nous promettent le bonheur, est un bijou. Fouillé, détaillé, érudit parfois, spirituel et sans complaisance : un vrai livre qui nous aide à nous mettre sur le chemin du bonheur !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  C'est lundi, que lisez-vous ? #26

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j’ai de nombreuses années de pratique du bouddhisme tibétain derrière moi et j’ai été très agréablement surprise de la profondeur des propos de ce livre. Plusieurs fois, je me suis dit que l’expérience de l’auteure avec les spiritualités orientales était très sensible dans ses propos !

Et non seulement j’ai retrouvé des notions que je connaissais, mais j’ai aussi appris beaucoup de choses sur le bonheur selon d’autres sources que je n’avais jamais explorée : les philosophes anciens ou la psychanalyse par exemple. A la lecture de ce livre, on mesure l’étendue du parcours d’Eve à la recherche du bonheur et on se laisse guider par les multiples richesses qu’il recèle. Une vraie invitation à l’introspection et au cheminement vers notre “soi” authentique.

 

Après cette lecture profonde, un peu de légèreté avec La fourmi rouge d’Emilie Chazerand. Les premiers chapitres m’ont fait douter… Ecriture foisonnante et un peu “too much” pour moi, blague, humour et langage très jeune. Et puis je me suis laissée prendre par cette héroïne décalée et touchante, jusqu’à ne plus avoir envie de fermer mon livre le soir pour connaître la fin de l’histoire ! Ce roman “feel-good” est finalement très drôle et plein d’humour 🙂

Résumé : La vie de Vania Strudel est vraiment bizarre… Une maman qui se tire lorsqu’elle a 8 ans (d’une manière vraiment particulière que je ne veux pas vous spoiler), un père taxidermiste qu’elle ose à peine présenter à ses copains (il faut dire que sa voiture déguisée en chien n’aide pas !), un physique pas très avantageux et une tendance à se faire harceler par les filles populaires de son lycée : bref, son quotidien n’est pas facile. Heureusement qu’il y a son meilleur ami Pirach, le vieux père de sa voisine dont elle s’occupe avec tendresse, et sa copine Victoire qui sent le poison pourri (oui, c’est une maladie…). Vania se pense condamnée à la médiocrité jusqu’au jour où elle reçoit un email anonyme très très cash mais encourageant : au lieu de rester une fourmi parmi tant d’autres, pourquoi ne pas devenir une fourmi rouge qui pique ! Alors qu’elle a l’impression de toucher le fond, victime d’une Xe vacherie de la part de la fille qui la tourmente depuis des années, la vie de Vania va être chamboulée par une série d’évènement aussi imprévisibles qu’incongrus…

 

2. Que suis-je entrain de lire en ce moment ?

Une fois n’est pas coutume, voici un livre qui parle de… lecture !

Comment j’ai appris à lire d’Agnès Desarthe : un livre autobiographique où l’auteur raconte l’évolution de sa relation à la lecture.

Résumé : Née en 1966, Agnès Desarthe est romancière (je vous parle d’ailleurs de certains de ses romans ici), mais sa relation aux livres n’a pas toujours été au beau fixe. Petite, elle n’aimait pas lire, tout simplement ! Lorsqu’elle s’ennuyait, sa mère lui proposait de lire. Ce à quoi la petite fille répondait que la lecture était encore plus ennuyante. Alors, comment en est-elle arrivée à apprécier cette activité jusqu’à faire de l’écriture de fiction son métier ? C’est ce qu’elle nous raconte ici à travers sa belle plume. Du baume au cœur pour celles et ceux qui auraient une relation difficile avec la lecture.

 

 

3. Que vais-je lire ensuite ?

Pour terminer, un autre livre qui parle de lecture (et même de bibiothérapie !) mais au format fiction : Aux petits mots les grands remèdes de Michaël Uras.

L’auteur nous déroule les lectures qui ont compté pour lui dans ce roman qui met en scène Alex, bibliothérapeute, qui se rend chez ses clients pour leur proposer livres et lecture. Le récit semble plein d’esprit, et un roman qui parle de bibliothérapie, c’est trop rare pour ne pas se jeter dessus 😉

 

 

 

Et vous ?

Que lisez-vous en ce moment ? Quelles lectures avez-vous lu ces derniers temps ? Partagez vos idées dans les commentaires 🙂

Et retrouvez l’épisode précédent de “C’est lundi…” en cliquant ici.